Installation tuyauterie de la salle de bain

Construction ou rénovation, l’installation de la tuyauterie de la salle de bain est une étape à ne pas négliger. Si les travaux sont assez fastidieux, cette installation est tout de même à la portée de tous. Il suffit d’avoir les bons outils et suivre ces conseils.

L’aménagement

Comme dans tous travaux, la détermination de l’emplacement des différents éléments qui constituent la salle de bain est la première étape à faire. Cela ne se fait pas au hasard, il faut des raisonnements et de la logique. Notamment en termes de distribution. Pour cela, réaliser des traces en tenant compte des mesures exactes. Cela évite de se tromper surtout sur l’espace nécessaire pour un élément.

Dans un même temps, il faut noter que les travaux de tuyauteries sont faciles, mais pour l’installation et dépannage de chauffage, il vaut mieux faire appel à des professionnels. En effet, il y a des indications qu’il faut respecter et surtout des compétences exigées pour réussir l’installation. Pendant ce temps, prendre les mesures une deuxième fois et s’assurer qu’on est satisfait de l’aménagement avant de commencer les travaux. Ne pas oublier de couper l’eau.

Tuyaux d’arrivée et d’évacuation d’eau

D’une manière générale, il faut 5 arrivées d’eau. Cela peut être plus pour une très grande douche avec plusieurs lavabos et baignoires. A savoir une arrivée d’eau chaude et une autre arrivée d’eau froide pour la douche ou la baignoire. Il en est de même pour le lavabo. E26nfin, une dernière arrivée d’eau froide pour les toilettes.

Par ailleurs, il importe de rappeler qu’il faut se préparer avec des outils pour percer le mur ou le sol selon la disposition de la maison. Pour ce qui est du raccordement des robinets et de la baignoire, on utilise des tuyaux flexibles. Petite astuce avant de raccorder, poncer les embouts des tuyaux à raccorder afin de faciliter la tâche.

Sans surprise, s’il y a des tuyaux d’arrivée, il faut également des tuyaux d’évacuation d’eau. A noter que ces tuyaux d’évacuation n’ont pas tous la même taille. C’est selon le type d’évacuation. A titre d’exemple, les tuyaux d’évacuation des toilettes sont les plus grands à savoir 100 à 125 mm. Ceux du lavabo et de la baignoire sont entre 32 et 50 mm en général.

Dernière étape

Il va sans dire qu’une fois les tuyaux en place, il est temps d’installer les différents équipements. Afin d’éviter les fuites, il est préférable de souder et de poncer les tuyaux. Pour les toilettes, il faut préciser que l’installation doit commencer par la cuvette pour terminer avec le réservoir. En tous cas, ne pas coller ni souder définitivement qu’après un premier montage. Cela permet de rectifier si ce n’est pas droit ou s’il faut encore déplacer.

En ce qui concerne le choix des tuyaux pour la plomberie de la douche, il y a trois matériaux au choix. Il y a le cuivre qui a l’avantage d’être fiable. Il y a aussi le PVC facile à monter. Enfin, il y a le PER qui est très résistant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *