Quel type de faux plafonds choisir pour votre salle de bain ?

Le faux plafond de la salle de bain devrait respecter un certain nombre de critères. Il doit notamment résister à l’humidité. À moins de vouloir carreler votre douche jusqu’en haut, il faudra trouver un revêtement qui vous ressemble. Voici quelques conseils qui pourront vous donner de l’inspiration pour votre projet.

Opter pour les faux plafonds tendus de type PVC

Connaissant une popularité grandissante, le faux plafond en PVC reste l’une des meilleures propositions qui soient. Ce revêtement offre bon nombre d’avantages donc la résistance à une forte hygrométrie. Cette matière dérivée du plastique supporte les conditions extrêmes d’humidité sur la durée. Puis, c’est un excellent isolant thermique et sonore. Il évite efficacement toute déperdition de chaleur par la salle de bain. Les différents coloris et motifs disponibles sur le marché permettent une personnalisation de votre décoration intérieure. L’esthétique est au rendez-vous avec les rouleaux de PVC. Le polychlorure de vinyle imite n’importe quel matériau, en l’occurrence le bois, le carrelage ainsi que les pierres naturelles. Il a tout de même le mérite d’être léger et élégant du premier au dernier jour. C’est aussi un choix judicieux si vous avez besoin d’un revêtement demandant le minimum d’entretien. Un petit essuyage avec un chiffon de temps à autre suffit amplement.

Les matériaux en plaque comme revêtement

Le faux plafond en plaque de plâtre reste probablement la proposition la plus élégante de toutes. Il s’agit d’une petite épaisseur de matière minérale maintenue entre deux fines couches de papier. Cette technologie est éprouvée, notamment avec les déclinaisons « hydro ». Ce sont des produits spécialement conçus pour résister à l’humidité. Ils conviennent pour la salle de bain, comme pour d’autres pièces de la maison. D’ailleurs, les fabricants précisent toujours qu’il s’agit de revêtement adapté pour une forte hygrométrie. Le Placo a l’avantage de se réparer facilement en cas de trou ou divers désagréments. En effet, il est possible de le colmater. Ce qui reste tout de même difficile avec du PVC ou bien le carrelage. La pose est souvent accessible à un bricoleur averti. Cela dit, il serait préférable de faire appel à un entrepreneur situé dans le Brabant Wallon, si vous aimiez installer des grosses plaques de 120 x 250 centimètres.

D’autres types de plafonds à envisager

Sachez qu’il est tout à fait possible de se passer de faux plafond pour la salle de bain. Vous devriez juste peindre la dalle qui sépare de l’étage supérieur. Faites-vous plaisir en créant un motif qui vous ressemble. Les peintures ordinaires sur le marché peuvent résister à l’humidité. C’est le cas des produits de types glycéro ou acrylique. Cela dit, ce serait préférable d’opter pour une solution spécialement conçue pour la salle de bain. Il devrait supporter les agressions de moisissure. Ce serait très bien s’il ne craint pas les éclaboussures. Concrètement, il s’agit d’enduit de type tadelakt. C’est de la chaux avec un pigment particulier qui reste stable sur une très longue période. Certaines entreprises de construction suggèrent les dalles de plafond. Elles sont légères et faciles à poser en plus d’être abordables à tous les budgets. C’est aussi le cas du lambris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *